Ces hôtels qui ne connaissent pas la crise en ce début d’année…

Ces hôtels qui ne connaissent pas la crise en ce début d’année…

,

Comme nous avons pu le développer dans nos articles précédents, l’hôtellerie parisienne a été touchée de plein fouet par les attentats du 13 novembre 2015. Déjà ébranlés par la venue de nouveaux acteurs sur le marché, tous les hôteliers se voyaient déjà confrontés à une véritable bérézina concernant le nombre de leurs réservations.

Tous ? Non ! Un certain nombre d’entre eux a pu faire face au contexte plus que morose de ces derniers mois.

Comment ? C’est ce que nous allons vous expliquer !

L’étude que nous allons vous proposer concerne quatre hôtels du 17ème arrondissement de Paris. Nous allons vous montrer comment les hôtels en question ont vu le nombre de leurs transactions et leur chiffre d’affaires augmenter grâce à des actions webmarketing pertinentes.

Le constat de départ était pourtant sans appel : les ventes directes sur Internet étaient en chute entre l’année 2015 et 2014 malgré des investissements Google Adwords déjà bien en place.

Notre but : inverser la tendance. Et pour cela, une seule solution : travailler la stratégie web dans son ensemble.

En octobre 2015, nous avons donc déployé tout un arsenal d’actions webmarketing pour ces quatre hôtels parisiens.

Comme chacun le sait, une visibilité optimale sur Internet est l’une des principales finalités de toute action webmarketing qui se respecte. Et pour atteindre cette visibilité, encore fallait-il commencer par le commencement.

Le point de départ : le site Internet de chaque hôtel. Nous avons totalement revu en un temps record chacun des quatre sites web : conception en responsive design, traduction en 6 langues différentes. Car qui dit site intuitif et fonctionnel dit référencement naturel optimisé.

Mais cette optimisation ne nous suffisait pas, nous sommes donc allés plus loin. Pour doper encore un peu plus le référencement naturel, nous avons décidé de la rédaction d’articles en français et en anglais avec insertion de mots-clefs pour chaque site Internet d’hôtels, à raison de deux articles originaux par mois.

Nous avons également mis en place une campagne de backlinks (création de lien entrants sur des sites extérieurs) et ce toujours dans l’optique d’une visibilité accrue.

Bien entendu, afin de pouvoir ajuster notre action sur le référencement, il nous fallait en évaluer les résultats. Pour cela, nous disposons d’un outil très performant permettant de mesurer les positions de chaque hôtel sur cinq mots-clefs suivis dans trois pays stratégiques (à savoir la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni). Cet outil est d’autant plus intéressant qu’il permet également de se situer face à la concurrence, en effet, nous réalisons dans ce cas précis une étude comparative face à cinq concurrents.

En parallèle, nous avons lancé des actions concernant l’e-réputation de chacun des quatre hôtels. Une bonne visibilité sur la toile ne sert à rien si votre réputation sur Internet est inexistante voire mauvaise dans le pire des cas. Pour remédier à cela, nous avons installé notre solution logicielle d’e-réputation. Cet outil permet de récolter tous les avis postés sur tous les réseaux mondiaux et de générer une augmentation du nombre d’avis laissés sur Tripadvisor, Google + et Holiday Check. Et là encore, pas question de faire l’impasse sur une analyse des résultats par rapport à la concurrence, plus précisément sur cinq des principaux concurrents !

Nous venons à l’instant d’évoquer Tripadvisor qui est un peu comme le baromètre de votre réputation en ligne. Prendre soin de vos clients se fait aussi sur Internet et notamment sur Tripadvisor. Nous avons donc proposé à la direction des quatre établissements hôteliers de répondre pour eux à tous leurs avis clients Tripadvisor en français et en anglais.

Dans le même intervalle, nous avons mené une action sur les réseaux sociaux, qui sont aujourd’hui des incontournables du web. Nous avons remis à jour chaque compte Facebook, Google +, Twitter, Instagram avec en ligne de mire la diffusion d’un post par semaine sur chaque réseau social et l’interaction avec les internautes sur ces mêmes réseaux. Pour aller encore plus loin avec l’aspect « social » de notre stratégie, nous avons pris contact avec des bloggeurs renommés et reconnus dans le monde du tourisme. En effet, ces « stars » du net fédèrent d’importantes communautés et il est à notre sens extrêmement pertinent que l’on parle de nos clients sur ces blogs lus par des millions de personnes pour certains. Nous avons ainsi invité des bloggeurs à séjourner dans certains hôtels. Suite à leur visite, les bloggeurs ont rédigé des articles de fond sur les hôtels dans lesquels ils ont séjourné. Et lorsque l’on sait qu’ils sont suivis par des milliers voire des millions de lecteurs pour certains, l’on peut facilement imaginer les retombées positives pour les hôtels. Ce qui a pu se vérifier puisque ces « partenariats » avec les bloggeurs ont effectivement généré des réservations directes pour les hôtels en question.

Enfin, nous avons programmé une action marketing directe dans le temps, à savoir l’envoi de mails promotionnels à la clientèle de chaque hôtel quatre fois dans l’année.

Bien entendu, nous n’avons pas agi seuls. Chez Majoris, nous travaillons pour nos clients mais surtout avec nos clients. Aussi menons-nous des actions en totale transparence. Ainsi, chaque mois, nous nous sommes réunis avec la direction générale de chacun des quatre hôtels afin d’analyser les résultats obtenus, de prendre des décisions stratégiques et de repositionner nos actions si besoin.

Toutes ces actions ayant un coût, il était primordial d’en mesurer les fruits le plus tôt possible.

Nous avons donc analysé les ventes réalisées sur les sites web des quatre hôtels en janvier 2016 et février 2016, tout en sachant que ce début d’année a été difficile pour les raisons citées au début de notre article.

Les résultats parlent d’eux-mêmes ! Par rapport à janvier 2015 et février 2015, les hôtels ont enregistré entre 12 à 38% de transactions supplémentaires. Concernant leur chiffre d’affaires, la hausse est comprise entre 12 à 73% pour trois d’entre eux (chiffre d’affaires amplifié dans certains cas par des paniers moyens meilleurs). Un seul établissement connaît un chiffre d’affaires identique à 2015 mais avec un panier moyen en baisse de 15% compensé par une hausse des transactions.

Certes, nous analysons un petit échantillonnage, mais en ce morne climat qu’est celui du marché de l’hôtellerie parisienne, le résultat obtenu est pour nous très satisfaisant !

Nous avons néanmoins conscience que cette progression est également liée aux actions positives menées par les hôtels eux-mêmes. Amélioration du Yield Management, augmentation de la visibilité sur Booking.com, sensibilisation plus forte du personnel à la notion de qualité et de satisfaction clients sont autant de stratégies qui s’avèrent également payantes.

Nous serions ravis de vous proposer ce que nous venons de vous démontrer.

Vous pourrez ainsi vérifier que la mise en œuvre de stratégies webmarketing telles que celles que nous avons menées appuieront la croissance de vos ventes directes.

En effet, les objectifs que nous visons et fixons pour nos clients le sont en terme de chiffre d’affaires, les résultats obtenus sont donc immédiatement mesurables.

N’hésitez pas à nous contacter afin que nous étudions ensemble la croissance potentielle que nous pourrions vous apporter.